formation accompagnement fin de vie

L’allongement et les conditions de vie, les profonds changements dans les situations familiales et sociales font que 65 à 70 % des décès ont lieu à l’hôpital, en clinique ou en maison de retraite.

La loi du 9 juin 1999 affirme le droit à toute personne malade dont l’état le requiert, d’accéder à des soins palliatifs et à un accompagnement, à l’hôpital comme à son domicile. Toutefois, en pratique, de nombreux professionnels de santé sont aujourd’hui démunis devant ces situations difficiles, faute de formation au dialogue et à la communication avec les patients mourants.

La culture de l’accompagnement et une réflexion éthique sur la mort méritent d’être développées dans les hôpitaux et dans la société civile. Certains professionnels confrontés à des décisions de limitation et d’arrêt thérapeutiques, se retrouvent isolés dans leurs pratiques. Avant même la communication avec les personnes en fin de vie c’est la communication elle-même qui est à interroger dans les métiers de santé. Conformément aux recommandations de l’ANAES de Janvier 2004, «  l’accompagnement est un processus dynamique qui engage différents partenaires dans un projet cohérent au service de la personne, soucieux de son intimité et de ses valeurs propres »

La place de la douleur dans l’économie psychique et la relation soignant-soigné doit être mieux définie pour libérer la parole entre les patients et tous ceux qui s’en approchent, parents ou professionnels. L’approche de la fin de la vie est une étape dans l’histoire d’un sujet qui, comme une ponctuation, donne sens à ce qui précède. Cela signifie que travailler dans cet accompagnement nécessite une connaissance de l’intime.

Programme de formation : Accompagner les souffrance de la fin de vie

Quatre journées de formation sur l’accompagnement des souffrances physiques et psychologiques de la fin de vie.

Formation continue référencée aux « actions de développement et d’adaptation des personnels salariés, ainsi que d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances. »

Cette formation s’adresse à tous ceux qui veulent acquérir des connaissances théoriques et pratiques sur cette dimension du travail de relation d’aide qui met en jeu des savoirs et des savoirs faire, mais aussi convoque chaque soignant dans son intime rapport à la maladie et à la mort.

Dans un petit groupe permettant à chacun de s’exprimer, il est proposé de faire le point sur les connaissances nécessaires en matière de législation, de psychologie, sociologie et anthropologie.

Objectifs visés :
  • Acquisition de nouveaux savoirs théoriques et pratiques sur les toxicomanies et sur les addictions en général.

  • Intégration de ces savoirs dans l’expérience acquise de chacun selon sa fonction dans son institution ou en libéral

  • Développer une capacité à la compréhension des différentes formes de dépendance

Public visé:

Médecin, Accompagnant, IDE, AS, ASH, Cadre de Santé, Psychologue, Kiné, etc.

Intervenant:

Bernard QUATELAS

Moyens pédagogiques, techniques d’encadrement

Cours magistraux, documents, paper bord et statistiques
Exemple et théorie basés sur faits réels, prise de parole
Mise en situation professionnelle à partir des notions de psychologie travaillées
Séances collectives facultatives de Relaxation, Sophrologie et Hypnose Eriksonnienne

Modalités d’appréciation des résultats

Une feuille est remise à chaque participant pour qu’il fasse part de manière anonyme de ses remarques sur le fond et la forme de cette action de formation.

Cette fiche d’évaluation est récupérée et analysée par l’organisme HEPSYLONE et permet de constater le niveau de compréhension des participants et l’impact sur leur future approche en fonction des objectifs et leur domaine de compétence.

PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR DEUX JOURS

PREMIERE   JOURNEE

Accueil et présentation du programme – tour de table des stagiaires et recueil des attentes

I – Psychologie générale.   Qui rencontre qui ?

Il s’agit de reprendre ou d’acquérir des éléments fondamentaux de psychologie générale en jeu dans l’accompagnement.

Notions de personnalité (Névrose, Psychose et perversion)

Pulsion de vie et pulsion de mort.

Agressivité et violence, etc.

Repas

II Corps / Esprit.   Etre présent

Repérer son implication personnelle dans les situations professionnelles de rencontres. Jusqu’où aller ? La bonne distance, comment la maîtriser, la maintenir.

Comment fonctionnent et comment utiliser les techniques psycho-corporelles dans l’accompagnement ? Contre le stress, le burn-out.

Relaxation : initiation Training autogène de Schultz

 

DEUXIEME JOURNEE

III – Le choc. Le Réel. Parler la mort.

A l’annonce de la maladie – l’humanisation de la vie – le rapport au savoir médical –

le temps – l’angoisse – le travail de deuil – la dépression

La place de la vérité

Les différentes étapes de Kubler-Ross – comment s’en servir ?

La transmission – l’héritage – continuité / discontinuité de soi

Travail avec les familles

Repas

IV – La prise en charge de la douleur.    

Les paliers de l’O.M.S. – Echelle comportementale de la douleur – schéma de la douleur totale de C. Saunders

Quel sens peut avoir la douleur ?

S’endormir les yeux ouverts – l’importance des images

Relaxation : initiation Sophrologie

TROISIEME   JOURNEE

V – Législation et histoire de l’accompagnement de foin de vie

Droit et culture autour de la mort.

Un regard anthropologique sur les us et coutumes.

Rites de passages.

Spiritualités. Il s’agit de laisser une place à l’expression de la spiritualité.

Qu’entend t-on par spiritualités ?

Repas

VI – La Communication soignant/soigné et entourage.

Expériences professionnelles

L’écoute – Le transfert – la communication verbale et non verbale

La relation au corps – Le toucher –.

 Relaxation : exercices d’haptonomie.

 

QUATRIEME   JOURNEE

VII – Psychologie de groupe I

Dynamique des groupes restreints – une équipe soignante

L’acharnement thérapeutique – l’euthanasie

Travail avec l’équipe médicale– le projet de soin

Relaxation : initiation hypnose Eriksonnienne

Repas

VIII – Psychologie de groupe II

Les notions de rôle et de fonction.

Les outils institutionnels spécifiques

Les outils personnels nécessaires

 

Evaluation collective et anonyme

Contactez-nous pour plus d’informations au sujet de cette formation

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerSubmit